ENFANTS MARTYRS EN SCIENTOLOGIE

C'est l'histoire de Dennis Erlich, un homme père de 4 enfants, promu par Hubbard en personne au rang d'officier en chef de Cramming/repéchage de FLAG, formé par les théories Hubbardiennes et scientologues. Il parle de ce qu'est être scientologue pour un enfant.

Dennis Erlich est une autorité tout à fait crédible en matière de scientologie.

Dennis Erlich a également été retenu prisonnier contre son gré, par des gardes de la secte armés à l'hôtel de Fort Harrison, mais heureusement il s'en est sorti, contrairement aux gens ci-contre qui sont morts dans les caves de l'hôtel Fort Harrison- ces gens dont les gardes ont essayé de prétendre qu'ils n'avaient pas existé. (seconde photo en partant du bas). http://www.whyaretheydead.net/krasel/aff_de1.html(texte anglais)

Voici un commentaire de Dennis Erlich à propos de la garde des enfants.
http://wpxx02.toxi.uni-wuerzburg.de/~krasel/CoS/aff/aff_de1.html (anglais)

La scientologie abuse des enfants.

Par Dennis Erlich.

Au début des années 60, je me souviens avoir vu un film qui m'a énormément impressioné. C'était un documentaire "choc" qui avait été produit après le succès du Film Mondo Cane, je pense.

Peut-être certains d'entre vous se souviennent. Documentaire sur les pratiques bizarres des différentes cultures à travers le monde, le film ouvrait les yeux des jeunes de la classe moyenne, spécialement celle qui résidait dans les banlieues comme c'était mon cas. J'étais choqué et absolument fasciné par la diversité des cultures dans le monde, leur différentes façons de voir la vie, et de ce que était considéré "normal" dans les différentes sociétés. Les enfants qui ont grandi dans une secte sont coupés d'une veste étendue de choix que le monde peut offrir.

Séquestrés et isolés du reste du monde, le mode de vie de leurs parents est le seul auquel ils soient confrontés. Dans le film, il y a une partie qui est très troublante : ces images continuent à me hanter. Cela concerne un enfant esclave en Afrique, chose qui existait à l'époque.

Dans cette partie du film, les esclavagistes volent des nourrisons à leurs parents. Puis ils les mettent dans une petite cage, d'où il ne peuvent plus bouger. Il s'en servent pour tordre les jambes et les petits bras des enfants avec des sacs (attachés au coté de la cage ndt) dans de bizarres contorsions.

Ces enfants étaient tenus dans cette position pendant toute leur enfance, grandissant sans même être détachés. Leurs corps devenaient tordus en de grotesques bretzels humains, leurs articulations courbées dans le mauvais sens; ils avaient des cals sur le dessous des pieds. Une fois grands, ces enfants étaient vendus par les esclavagistes comme attractions dans des spectacles de bas étages.

Je me souviens avoir pensé que les enfants semblaient complètement normaux avant d'être placés dans ces conditions extrêmes. Le fait qu'ils aient survécu est pour moi la preuve de la capacité d'adpatation du corps humain et de l'esprit.

Ces images m'ont aidé à définir un modèle conceptuel des abus envers les enfants. Toute expérience provoquant des contorsions mentales ou physiques est un abus. Toute activité qui provoque chez l'enfant un besoin de s'adapter à l'extrême, dans des conditions qui ne sont pas naturelles est tout aussi abusive. Ce type de conditionnement prolongé provoque un désordre mental qui rend l'enfant inadapté à la société.

Les libres penseurs peuvent raisonnablement argumenter que les adultes devraient être autorisés à participer eux mêmes à quelque activité destructrice qu'ils auraient choisie. Quand cela arrive à un enfant, quoi qu'il en soit, un standard universel différent est en jeu.

Les enfants sont protégés par les lois dans notre société, protéges de bien des d'influences dangereuses ou de circonstances où les adultes peuvent subir par leur volonté ou inconsciemment. Tandis que les adultes sont exposés aux dangers de la rue ou peuvent se tenir éloignés des soins médicaux dont ils ont besoin, les enfants sont généralement protégés de telles négligences.

La faculté de penser et le droit à la critique peuvent être perdus ou appris de façon tronquée par d'un adulte et nous devons dire que l'enfant est un esprit "suiveur" seul, influençable et dévoué. Mais un enfant qui n'a pas eu la chance de developper sa capacité à penser par lui-même est, en théorie, protégé de toutes les influences qui éventuellement lui auraient apporté ce droit.


En $cientoloige, il a y eu bien trop de rapports vérifiés d'enfants qui ont été enchaînés sur le Flagship (le bateau amiral de la sciento, ndt) par Hubbard lui même ou on été envoyés dans des camps de travail de réforme du "RPF", pour savoir que l'homme ne porte pas la moindre attention au bien être des enfants. Les enfants sont élévés dans de tristes conditions, sans l'autorité de leurs propres parents, sans soins médicaux et sont généralement considérés comme un poids par les leaders du culte.

Les abus dont je voudrais témoigner ici sont ceux dont j'ai été témoin : les abus mentaux et spirituels qui sont perpétrés
les enfants élévés dans l'environnement de la secte


Mes 4 enfants ont subi les pratiques dont j'ai parlé et si Dieu le veut, ils seront un jour libérés de l'influence destructrice de la scientologie dans leurs vies.

La privation de droit de libre parole et de libre pensée est habituelle pour les gens dans la scientologie, ils sont alors tenus captifs et subissent dans des conditions dégradantes le programme "RPF" de réhabilitation. Ils sont contraints à fuir le monde, à la privation de sommeil et à l'environnement d'un camp de concentration pour lavage de cerveau destiné à les réformer. Ces pratiques ne sont pas le pire de la face cachée de la secte.

Elles ne se limitent pas au contrôle et à la manipulation des adultes. La plupart des pratiques répressives et autoritaires sont également appliquées aux enfants sans défense.

Ces pratiques sont basées sur la philosophie d'Hubbard, qui dit que les enfants ne sont que des "thétans" dans de petits corps et qu'ils devraient aussi vite que possible contribuer à la survie du groupe.

Dans la vie d'un enfant l'application de ce mode de pensée se traduit par une privation de l'amour parental : le droit d'être "juste" un enfant. A la place de ça, les enfants sont désignés comme "upstat" (bons producteurs pour le groupe, ndt) ou "downstat" (le contraire, ndt), on comme ayant leut "éthique en place" ou "pas en place"- ou ils ont leur "but en place" ou "pas en place". Ils sont coupés (bien plus que leurs parents $cientologues) des influences normales de
la société. La vision qu'ils ont d'eux-mêmes dans leur relation à la société est déformée par la vue du monde pervertie d'Hubbard.

Ils sont imprégnés des pensées d'Hubbard contre le gouvernement, l'éducation, la santé mentale de la communauté et littéralement de chaque personne qui n'est pas membre de la secte.

Ils apprennent le concept de responsabilité de la secte. S'ils critiquent la $cientologie ou l'un de ses membres, c'est parce qu'eux-même ont commis un "acte antisocial". Ils sont programmés en pensée avec l'idée que la seule ambition au monde consiste à devenir $cientologue professionnel et aider à sauver la planète.

Dans le cas de ma propre fille, ce conditionnement a été fait dans son jeune esprit de façon à aider les scientologues à arrêter le sgens de massacrer les bébés phoques et d'autres images näives dans ce genre là. Bien entendu elle voulait aider "à sauver la planète". Quel enfant ne le voudrait pas ? Alors à huit ans elle est devenue member du Sea Org. J'étais, bien sûr, très fier d'elle. Elle a travaillé 7 jours par semaine jusqu'à 22h30 au QG de Clearwater.

Elle a été une " Cadette" jusqu'à ses 15 ans. C'est par la grâce de Dieu, qu'elle a pu s'échapper et commencer à construire sa vie, au lieu de rester en marge de la société. Celà lui a pris plusieurs annés de lutte constante pour
s'évader de cette "éducation" qu'elle a reçu comme cadette à la Sea Org. Elle fait en ce moment une thérapie pour l'aider à extirper les idées perverties et l'enfance artificielle qu'elle a subie au sein de la secte. Ca ne l'a pas empèchée d'être reçue avec les félicitations au lycée: la voilà prète à entamer une nouvelle vie dans le "vrai monde".

Une autre de mes enfants, qui avait un sens de l'humour merveilleux, dit avoir a perdu sa capacité à rire alors qu'elle faisait ses cours de communication -- à six ans. Les trainings avec "harcèlement" ont entravé sa capacité naturelle à réagir spontanément et stoppé ses réactions naturelles face à l'existence.

Résultat : elle tend maintenant à être placide, consciente d'elle-même, détachée et objective. Une fois cette spontanéité perturbée par la surnaturelle et hypnotique discipline des "TRs", elle tend à ne plus réagir. J'ai connu beaucoup d'adultes dans ma carrière sectaire qui adoptaient cette attitude fixe, robotique et non réactive, mais dans le cas de mon enfant, cela a produit un changement grave, dramatique et destructeur de sa paersonnalité, qu'il n'y a pas eu moyen de réparer.

Comme sa soeur, elle a eu un moment difficile en essayant de s'adapter dans des écoles non-scientologues, aux enfants et au besoin de se couler dans un moule académique. Après plusieurs années d'efforts constants, elle a réussi a
s'adapter à la vitesse de croisière de ceux qu'elle avait d'abord considéré comme ses inférieurs - les "wogs"
[litt: les bougnoules: wogs est le terme péjoratif d'Hubbard pour désigner les non-scientologues].

Une autre de mes autres enfants, qui s'est rebellée contre l'idée de l'endoctrinement scientologue, s'est toujours sentie étrangère à la famille. N'ayant pas aspiré aux mêmes buts que ceux de la secte, elle était considérée comme "hors éthique" (n'ayant pas son éthique en place). Ce stigmate, causé par son absence de volonté à laisser tomber sa tendance naturelle aux questions et aux critiques, a créé en elle une image de sa personne comme étant inadaptée et pleine de défauts.

Elle se reprochait d'être "imparfaite". Et c'est seulement maintenant, des années après, avec de l'aide, qu'elle réalise que se blâmer constamment pour son manque de perfection n'est pas sain et vient de l'endoctrinement sectaire pour contrôler ses membres et les tenir sous contrôle.

Ma plus jeune fille a failli mourir peu après la naissance, à cause de la mauvaise volonté et l'incompétence de la scientologie à procurer des soins médicaux à ses membres. Elle a passé les premières années de sa vie dans la nursery de la Sea Org. Je me demandais pourquoi elle pleurait hystériquement chaque matin.

C'étaient en général des enfants de 12 à 16 ans, membres de "l'org des cadets" qui s'occupaient des jeunes à la nursery. Les nourrices n'avaient aucun sens de l'hygiène, et les enfants souffraient souvent de maladies, infections, puces, poux, gale ou morpions.

Pendant tout ce temps, j'étais trop occupé par mon travail à la Sea Org. - Officier Chef du contrôle qualité dans les usines de lavage de cerveaux - jusqu'à un jour où j'ai changé la couche de ma fille et vu de petits vers blancs s'échappant de son anus: je n'avais pas encore réalisé tous les abus.

Peu de temps après ça, j'ai quitté la secte. Mais l'image de ces vers sortant de ma petite fille me hantent toujours, tout comme l'image de l'enfant au corps tordu, l'enfant oublié du film Mono Cane, est ancrée dans ma mémoire.

Cela me servira à jamais d'un aide mémoire à propos des négligences et abus auxquels j'ai été confronté dans ma propre chair et mon sang dans le but de soi-disant "clarifier cette planète".

Heureusement mes enfants sont tous devenus assez forts d'eux-mêmes, pour surmonter beaucoup du handicap d'avoir été élevés dans la secte. Ils me portent toujours une certaine rancune non dite (et bien méritée) de les avoir exposés à cette éducation abusive, et pour mes négligences parentales. Nos relations enfants - parents ne seront peut-être jamais complètement normales.

En dépit de ça je suis fier de dire qu'aucun de mes enfants n'ait hésité à mettre en garde un autre enfant ou un parent :

TENEZ-VOUS A L'ECART DE LA SCIENTOLOGIE


Je n'ai pas parlé des négligences parentales envers les enfants auxquelles j'ai assisté pendant mes 15 années se secte, les conditions de l'Organisation des Cadets-- ou les enfants de parents membres de la Sea Org sont élevés sans contact avec les parents pendant des semaines sans fin, ou les conditions des camps de travail (certains aménagés exprès pour les enfants) parce que c'est suffisament dur pour moi d'admettre les abus auxquels j'ai exposé MES propres enfants.

Je ne sais si quiconque peut comprendre le remords que j'ai d'avoir exposé mes enfants à cet environnement aliénant, dangereux et répréssif. Je prie pour que notre histoire serve d'avertissement :

LA SCIENTOLOGIE EST DANGEREUSE POUR LA SANTE ET LE MENTAL DE VOS ENFANTS !

[L'article contient aussi une photo prise par un ex-scientologue, qui a observé tout cela, et que la scientologie n'aime pas.]


Traduction d'un bénévole - Merci!

Retour sous-index textes généraux