La Scientologie perd un round en justice dans l'affaire Lisa Mc Pherson (Tampa Tribune)
LE JUGE REJETTE LES ARGUMENTS SCIENTOLOGUES (St Petrsburg Times)

L'église prétend que le procès intenté par la succession Lisa Mc Pherson est une opération de "brigandage" menée par ses critiques

THOMAS C. TOBIN

St. Petersburg Times
4 février 2000

CLEARWATER -- L'église de scientologie dit avoir été attaquée en justice par des gens qui sont allés trop loin.

Elle soutient que la dame de 70 ans a autorisé la poursuite en justice suite à la mort de sa nièce, pour être ensuite dévalisée par les critiques de l'église.

Elle a exigé du juge des successions qu'il ôte Mme Liebreich de la succession, laquelle poursuit l'église.

Elle a dit que la tante était imàpliquée dans une escroquerie, et demandé au juge qu'il la remplace par quelqu'un qui ne serait pas remonté contre la scientologie.

Mais George G. Greer, juge de circuit de Pinellas-Pasco, a rejeté les arguments mardi, en décidant que la scientologie n'avait pas d'intérêt légal à faire valoir dans cette sucession de la jeune femme décédée en 1995 alors qu'elle était sous la garde de membres du personnel de l'église à Clearwater.

Dans son mémo écrit, Greer indique n'avoir trouvé aucune preuve que la tante de Lisa, Dell Liebreich de Yantis, Texas, ait agi contre les intérêts de la succession. Il a noté que les bénéficiaires, également parents de Mme Liebreich, n'évaient pas d'objection à sa prise de responsabilité.

D'après les lois de l'état, seule "une personne intéressée" a le droit de contester l'administration d'une succession. La loi définit ainsi: "quelqu'un qui peut raisonnablement s'attendre à être affecté par le résultat d'une affaire engagée".

L'église disait être affectée parce que Liebreich, fondée de pouvoir de la succession, a porté plainte civile contre la scientologie, et qu'elle avait malencontreusement délégué les poursuites à Robert S. Minton de Clearwater, un millionnaire de Nouvelle Angleterre. Minton a récemment ouvert un bureau à Clearwater, et indiqué avoir dépensé 15 milions de F dans une croisade destinée à réformer la scientologie.

D'après les documents en possession du tribunal, quelques 4 millions de F ont été dépensés pour le procès en dommages au civil.

Le juge a pris sa décision après avoir des auditions ayant duré 17 heures, réparties sur trois journées en décembre et janvier.

L'église a suggéré, lors de l'audition, que Liebreich avait manipulé la maman de Lisa Mc Pherson, Fannie Mc Pherson, alors en phase terminale de cancer, en janvier 1997, alors que des préparatifs étaient effectués en vue de la succession et de la plainte au civil.

Les officiels de la scientologie insistèrent sur le fait que ni Lisa ni sa mère n'auraient voulu que la succession serve à s'opposer à la scientologie. Ils prétendent que la signature d'un des documents aurait été contrefaite.

Greer a enendu des graphologues, un médecin, un psychologue et deux personnes qui avaient témoigné à l'origine avoir été témoins de la signature en question, mais qui en semblaient moins convaincues lors du feu nourri des questions des avocats scientologues.

L'avocat de Tampa Dandar, représentant la succession, ajoute: "Cela montre que les actions de la scientologie sont désespérées face à l'évidence submergeante du fait qu'ils ont provoqué la mort de Lisa Mc Pherson."

Mike Rinder, un des cadres généraux de l'église, dit que l'église s'intéresse désormais à ce qui se passera dans le bureau du procureur, car l'église a demandé qu'on engage des poursuites criminelles contre Dell Liebreich.




DAVID SOMMER
Tampa Tribune
4 février 2000

Un juge a rejeté une demande de la scientologie , demande qui aurait pu faire dérailler le procès civil entamé suite au décès de Lisa Mc Pherson.

L'église n'a pas de base légale pour s'immiscer dans l'administration de la succession Lisa Mc Pherson, a estimé mardi le Juge George Greer du Comté de Pinellas Pasco.

Greer ne s'est pas intéressé à savoir si les documents en question auraient été fabriqués: l'allégation en question n'avait plus cours dès lors qu'il a décidé que la scientologie n'avait aucun droit à contester la légitimité du représentant de la succession accepté par l'état.

Lisa Mc Pherson était décédée en 1995 après avoir été mise en isolation aux quartiers généraux spirituels de l'église, l'Hotel Fort Harrisson, sis en ville basse de Clearwater. Le dossier de succession avait été ouvert au tribunal de circuit de Pinellas.

En 1997, Fannie Mc Pherson, maman de la disparue, elle-même en phase terminale cancéreuse, avait signé le passage de contrôle de la succession à sa soeur Dell Liebreich.

Madame Liebreich est l'une des survivantes à lisa Mc Pherson, avec deux autres tantes et un oncle.

Ayant pris le contrôle de la succession, elle a poursuivi l'église de scientologie en justice de la part de la succession, par-devant le tribunal de circuit de Hillsborough. Les dommages réclamés ne sont pas spécifiés, mais lors d'une offre amiable d'arrangement faite par l'église pour un montant de 25000 dollars, la famille a rétorqué en demandant 80 millions.

Entretemps, le bureau du Procureur d'état de Pinellas Pasco incriminait la scientologie, organisation de services de Flag, de médecine illégale et d'abus envers adulte incapable, suite à la mort de Mlle Mc Pherson.

L'église a réagi sur tous les fronts en usant d'équipes d'avocats et de caisses de motions déposées en justice.

Mardi, elle avait demandé au juge Greer d'ôter Madame Liebreich de la succession. S'il l'avait fait, l'action civile aurait été fort mal en point.

Me Ken Dandar, l'avocat de Tampa qui s'occupe de cette affaire, expliquait que cette escarmouche devant le tribunal n'était qu'une tactique destinée à faire ralentir l'affaire et lui faire perdre son temps sur le dossier d'Hillsborough.

Les avocats de l'église n'ont pu être joints pour commentaires sur le jugement.

Dandar explique que même si Liebreich avait contrefait la signature de la maman de Lisa Mc Pherson, comme le prétend la scientologie, ses frère et soeurs sont satisfaits de sa représentation de cette succession.

"Les seuls qui pourraient se plaindre de cela sont ses frère et soeurs, qui aiment tous Dell Liebreich"

Greer a accordé le point: l'église n'a aucun droit à se méler du cas. Même si les avocats de l'église argumentent sur le fait que l'église pourrait devoir de l'argent à la succession - ou le contraire - ça ne s'est pas produit, a décidé le juge.

Le procès concernant la succession est planifié au 12 Juin au Tribuanl d'Hillsborough, le procès criminel étant planifié pour le 16 octobre au tribunal de Pinellas.

dsommer@tampatrib.com


retour sous-index