CONTRE-OFFENSIVES JUDICIAIRES DE LA SCIENTOLOGIE DANS LE PROCES Mc Pherson : nouvelles de mai 99

Activité de la semaine pour la scientologie à Flag (USA): le procès criminel qui lui est intenté suite au décès de Lisa Mc Pherson dans leurs locaux. Les avocats de la secte ont déposé des motions auprès de l'avocat général pour tenter d'obtenir une clarification sur les accusations - quel crime a été commis, où, par qui etc. Ils ont ensuite déposé des quantités de motions, de témoignages et de "preuves" pour tenter de faire couler l'acte d'accusation.

Normalement, toute clarification demandée par les défenseurs revient à déposer un "filing of discovery". Mais les scientos ne peuvent pas le faire sans risquer que cela devienne public et que ça finisse dans les journaux et ailleurs. Ils font donc les idiots.

On verra si les gains tactiques leur apportent autre chose qu'un gain de temps, mais le juge a accordé la motion de clarification aujourd'hui, d'après la radio locale. Il est fort possible que les scientos regrettent leur demande, car les accusations plus détaillées vont être du coup rendues publiques.

Il ne semble pas y avoir eu de décisions prises pour les motions demandant l'annulation des accusations. Il faut probablement plus de temps au procureur pour répondre, vu l'épaisseur du dossier. Le document clé est "la motion pour démettre l'information basée sur RFRA et sur le 1er Amendement, qui sera sous peu en ligne. Il en existe deux autres, concernant les charges de félonie, mais celle qui a trait au RFRA semble la plus intéressante.

Des témoignages sous serment des "revérends" Mike Rinder, Richard Reiss, Mary Story et Glen Stilo ont été déposés.

Rinder pleurniche sur la mauvaise image que cela donne à la scientologie en général; il cite le fait que les nouvelles ont tendance a parler de "scientologie accusée" plutôt que "Flag accusé de..." et il a joint des articles pour le prouver. Il se plaint aussi des protestations reçues, des messages que portent les tracts et les panneaux des manifestants, et du fait que la conférence se soit ouverte sur "Bienvenue à Clearwater, Ville occupée". Ils font encore semblant de ne pas comprendre - prétendant comprendre que ce sont les manifestants anti-sciento qui occupent Clearwater, plutôt que la secte d'envahisseurs qui s'y trouve depuis 1975. Ilont joint des photos de presque toutes les manifestations de Clearwater et d'ailleurs.

Mais attendez la meilleure! Est-ce qu'on n'a pas entendu leur avocate se féliciter à la télévision du fait qu'aucune charge individuelle n'avait été retenue, mais que seule l'organisation était attaquée? Et les voilà désormais pleurant sur le sort de l'organisation attaquée...

Quant à l'affidavit de Richard Reiss en faveur de la sciento, il ne cesse de décrire les services religieux de la sciento... et celui de Glen Stilo semble n'être là que pour amener les quelques enregistrements publics de l'hopital dont on n'avait pas encore vu la couleur dans l'affidavit de l'agent Strope, par exemple sur le fait qu'on ne pouvait retenir Lisa à l'hopital en raison de l'acte Baker [législation qui empèche de retenir des patients contre leur gré]. Mary Story décrit les "programmes sociaux" de l'église.

Le dossier indiquait aussi que le tribunal avait reçu un exemplaire de "Qu'est-ce que la scientologie", et des lettres de règlements et bulletins hubbardiens sur divers sujets, dont la procédure d'introspection subie par Lisa Mc Pherson: rendez-vous compte, ils l'ont déposée au tribunal... et ont admis que Lisa était sur cette procédure et considérée comme PTS type 3 [folle, dans le jargon scientologais]. Essayez donc de trouver les citations de scientologues qui disaient le contraire: il y en a.

La motion RFRA indique qu'un seul staff sciento n'est pas personnellement tiré d'affaire; ce serait Janis Johnson.


Le procès est fixé pour Mars 2000.


(résumé d'un poste de Mark Dallara, Clearwater).