LE CHEF DE LA SCIENTOLOGIE DEVRA SE DEFENDRE AU TRIBUNAL


http://www.sptimes.com/News/121599/TampaBay/Scientology_leader_na.shtml


THOMAS C. TOBIN

© St. Petersburg Times, 15/12/99

TAMPA

Dans une décision de mardi qui a surpris l'église de scientologie et ses avocats, un jude du Comté de Hillsborough a autorisé que le chef de la Scientologie, David Miscavige, soit appelé comme défendant dans un procès concernant le décès d'une adepte en 1995. Il s'agissait de Mademoiselle Lisa Mc Pherson.

Selon les officiels de l'église, l'autorité de Miscavige se limite aux affaire ecclésiastiques. Mais ce procès, intenté par la famille de Mlle Mc Pherson en 1997, a été amendé pour indiquer qu'il "contrôlait en totalité" et "gérait dans les détails toute la scientologie", que son rôle ecclésiastique faisait simplement partie d'un système d'écran destiné à protéger les chefs scientologues des risques pénaux.

Le procès indique que les subalternes de Miscavige l'ont informé de la dégradation de l'état de Mc Pherson, et qu'ils agissaient sur ordres de lui car elle était "psychotique" et fut "emprisonnée" durant 17 jours alors qu'elle était confiée aux soins de scientologues de Clearwater.

Lisa Mc Pherson est décédée le 5 décembre 1995 pendant le transport par des staffs scientologues vers l'hopital d'un médecin scientologue à New Port Richey.

Le fait d'ajouter Miscavige comme défenseur dans ce procès déjà largement contesté lui redonne une intensité nouvelle. Les cercles scientologues révèrent Miscavige, et les avocats ont indiqué que sa présence ne ferait qu'augmenter la résolution de l'église pour ce procès.

Les avocats de l'église déclarent que l'ajout de Miscavige par décision du juge de Circuit James S. Moody pourrait retarder ce procès de deux ans: Miscavige prendra d'autres avocats, dont Gerald Feffer, avocat Washingtonien faisant partie du cabinet défenseur de Clinton dans l'affaire Lewinski. Feffer a déjà travaillé avec Miscavige pour la résolution de l'affaire d'exemption d'impôts que voulait obtenir la scientologie auprès de l'IRS.

L'avocat scientologue Lieberman dit que l'avoir ajouté soulèvera des questions constitutionnelles quant à la pratique de la religion, et que cela demandera du temps. "C'est une affaire qui va durer des années", a-t'il dit au juge.

Intense et charismatique, Miscavige n'avait que 26 ans quand il a pris la tête de la scientologie durant une guerre interne au début des années 80. A 39 ans, on lui concède d'avoir amélioré les affaires de l'église, en remettant les matériaux à jour et en arrangeant finalement le conflit avec l'IRS.

Un procès de cinq semaines a été programmé pour juin, mais les avocats scientologues disent qu'il n'y a "aucune" chance que ça puisse se produire maintenant que Miscavige est cité à comparaître. Ken Dandar, qui représente la famille Mc Pherson, assure qu'il n'y a aucune raison que le procès n'ait pas lieu dans les délais.

.../...

En plus d'être président du conseil du Religious Technology Center - le RTC, bras ecclésiastique de la scientologie, Miscavige est aussi patron de l'organisation maritime - la Sea Org, ordre 'fraternel' de staffs scientologues ayant signé un contrat d'un milliard d'années, car ils croient vivre plusieurs vies.

Lieberman signale que cette décision a manifestement pour but d'inclure la Sea Org en même temps que Miscavige dans ce procès. Il prétend que Miscavige était inclus dans le scénario de l'avocat des parties civiles, Dandar, qui décrit Miscavige comme le vrai chef de toute entité scientologue.

Mais le juge Moody s'est dit convaincu par l'argument de Dandar, décrit par la scientologie elle-même lors de l'accord avec l'IRS en 1993. Dans ce document, l'église disait que la Sea Org n'était pas une entité déposée, n'avait pas de structure de management, pas de biens, "et n'avait aucun besoin d'opérer en tant qu'entité légale".