LA SCIENTOLOGIE MERITE BIEN SA SALE REPUTATION
Par Mike Wilson
St Petersburg Times
16 Août 1997

Imaginez que vous entrez à l'hôtel dans une jolie ville américaine ensoleillée. Les gens y viennent pour se reposer, se détendre, et surtout, pour s'améliorer. Ils paient le prix fort pour cette amélioration supputée.

Par l'une de ces journées, une jeune femme de 36 ans en pleine santé y pénètre . Une quinzaine plus tard, elle s'en va.

Pour de bon.

Comment expliquez-vous ce décès aux clients futurs?

C'est le problème auquel fait face l'église de scientologie, dont la "retraite spirituelle" est au Fort Harrison Hotel à Clearwater, Floride. Le 5 Décembre 1995, ayant passé 17 jours en cet hôtel, la scientologue de longue date Lisa Mc Pherson est déclarée morte à l'Hopital de New Port Richey. Cause? Thrombus dû à  déshydratation sévère et repos alité.

Mc Pherson est arrivée en bonne forme physique au Fort Harrison Hotel; en le quittant, elle était décharnée et portait des marques de coups, a déclaré le Légiste.

Son décès a posé toutes sortes de problèmes légaux à la scientologie. La famille de Mc Pherson poursuit l'église en justice, disant qu'elle est responsable de ce décès. Et les enquèteurs et juges d'instruction poursuivent l'enquète pour savoir s'il faut accuser quelqu'un de crime.

Pour l'église, la mort de Lisa Mc Pherson est bien davantage qu'un problème légal. C'est une affaire d'image publique. Les scientologues peuvent se croire des adorateurs, mais ce sont aussi des clients. Et l'église sait aussi que c'est très mauvais pour l'image qu'un client meure.

La scientologie - qui a été inexplicablement et brusquement exemptée d'impôts voici quatre ans par l'IRS (Fisc américain), fait de l'argent en facturant des services d'audition valant des milliers de dollars - l'audition est un genre de conseil psy supposé débrrasser les gens de leurs "engrammes" - des coups reçus physiquement . Quelques membres de l'église "deviennent clairs", tandis que d'autres prennent la porte.

"FAITES DE L'ARGENT, FAITES PLUS D'ARGENT,   FAITES PRODUIRE PLUS D'ARGENT AUX AUTRES", écrivit le fondateur de la scientologie, L. Ron Hubbard." Peu importe comment, faites-le, simplement."

Mc Pherson, une bonne cliente ayant dépensé des dizaines de milliers de dollars chaque année en services scientologais, a passé ses derniers jours dans d'étranges et ténébreuses circonstances. Après un accident de voiture sans gravité, elle semble avoir eu une crise et s'être déshabillée. On l'emmena à l'hopital, qu'elle dût quitter parce que des coréligionnaires scientologues sont venus la rechercher, et ont promis de prendre soin d'elle.

Elle n'a reçu aucun soin psychiatrique, car les scientos s'opposent à la psychiatrie. L'église dit que la psychiatrie fait du mal aux gens en leur faisant des électrochocs et en leur donnant  des médicaments psychotropes.

C'est un fait avéré que la scientologie lui fait concurrence.

Mc Pherson est entrée au Fort Harrison pour "se reposer et reprendre des forces", a dit Eliott Abelson, un avocat de l 'église.

Elle n'a pas vraiment obtenu ce résultat, si l'on en croit les effets du séjour. Deux jours après qu'elle soit entrée à l'hôtel, un scientologue note "elle a du mal, même pour boire une gorgée". Elle se faisait dessus, cassait un verre dans la salle de bains, pinçait et griffait les gens, sautait de son lit  et se cognait la tête, disent les notes du personnel. Pesant environ 70 kg à son arrivée, elle mourut  à 49 Kgs.

Les scientologues qui se sont occupés de cette jeune femme désespérément malade incluent  des staffs de la librairie, un employé aux fichiers, une secrétaire et un directeur du personnel. Le dix-septième jour, les staffs se décidèrent quand-même à l'emmener dans un hopital. Mais elle était si malade que même les meilleurs libraires et les plus intelligents employés au classement ne purent rien pour la sauver.

Les "assistants" de Mc Pherson - en fait, ses porteurs de cordons du poêle - passèrent devant trois hopitaux plus proches de l'hôtel pour l'emmener à celui où opère un médecin scientologue.

"Pendant le trajet, sa respiration est devenue difficile, et de plus en plus laborieuse juste avant d'arriver, a déclaré le staff Paul Greenwood.

Mac Pherson était morte en arrivant.

Ah oui, c'est  un fameux hôtel, le Fort Harrison. Les libraires sont fins prèts, avec quelques autres staffs, à vous servir - par exemple, à vous faire avaler de force des bananes écrasées en vous pinçant les narines jusqu'à ce que vous avaliez.

Et si les scientologues se rendaient compte que ça ne va pas bien du tout, ils vous colleraient dans un break et vous emmèneraient chez un toubib capable de reconnaître un cadavre quand il en voit un.

On ne dit pas si cette infecte histoire a fait baisser la fréquentation du Fort Harrison; mais une chose au moins est claire: la scientologie ne tirera plus un traître sou de Lisa Mc Pherson.

Mike Wilson peut être joint au 892 2924 ou par e-mail à : <mike@sptimes.com>

Trad: Roger Gonnet (reçu à 21 h,  htmlisé et traduit sur le site à 23 h)