Suzanne Montangero (présidente de la scientologie Lausanne, Suisse) porte plainte contre Jean-Luc Barbier et perd.

La secte criminelle, par la bouche d'une de ses victimes (bien que présidente du centre de profit de Lausanne (Suisse) , avait porté plainte contre Jean-Luc Barbier, qu'elle accuse de rien de moins que de contrainte, extorsion, menaces, diffamations ou tentatives.

Le juge informateur la renvoie une fois de plus dans ses buts, et les propos de Jean-Luc dans la Presse sont qualifiés de sévères, tout en étant signalés comme non diffamatoires.


Quand aux "secrets" que la scientologie accuse Jean-Luc d'avoir dévoilés, elle n'en fournit aucune preuve. Sans doute n'avait-elle guère envie de voir le juge la mettre en examen pour escroquerie?



Retour sous index correspondant à ce type de texte : textes officiels, procès etc.

Retour Webpage