La scientologie accusée d'extorsion [par chantage] après un suicide en Italie

 

L'Unione Sarda, Feb. 13 2003
en italien:
http://www.unionesarda.it/unione/2003/13-02-03/CAGLIARI/CAG03/A03.html

Texte anglais en dessous du français - english text below



Selon le Procureur, le suspect a demandé 100 millions de lires au garçon (51650 euros)

Un suicide qui paraît inexplicable: quand Roberto a sauté par la fenètre de sa chambre au 5e étage à Castiglione (Sardaigne), il n'avait pas vingt ans.

Quatre mois plus tard, ses parents déposaient plainte: leur fils s'est suicidé, disent-ils, parce qu'il était exaspéré des demandes d'argent continuelles de son cousin, avec qui Roberto partageait sa passion pour la scientologie.

Hier matin, Gup Giovanni Lavena (juge d'instruction) inculpait d'extorsion Giorgio Carta, 30 ans, de Cagliari. Selon le procureur adjoint Guido Pani, l'inculpé (que représentent Maîtres Luigi Concas et Guido Manca Bitti) exigeait de la victime près de 100 millions de lires, en le menaçant de révéler des aveux confidentiels faits devant des membres de la scientologie. Le juge ordonna, comme pour les deux co-accusés, que les dossiers soient remis au Procureur afin que les inculpations soient précisées. Les autres accusés sont Annamaria Cogoni, 44 ans, de Selargius, et Massimiliano Longu, 30 ans, de Cagliari, représentés par Me Pasquale Ramazzotti. Cogoni et Longu, tous deux scientologues, sont inculpés de complicité: ils ont aidé Carta à échapper aux enquètes, faisant disparaître les dossiers "d'audition" [**] de Roberto - c'est à dire les dossiers du jeune suicidé.

Cette dernière circonstance est apparue en second, après qu'il ait fallu reformuler les inculpations. Le procès se divise donc en deux éléments: Carta sera devant ses juges le 2 mai 2003 pour la première partie, tandis que les deux autres, s'ils sont inculpés, passeront devant un juge unique et ne pourront être joints à la première.

D'après les parents de Roberto (qui ont porté plainte et demandent des dommages lors de la poursuite pénale, leurs avocats étant Me Mario Canessa et Mariano Delogu), tout a commencé quand le jeune homme s'est enrôlé en scientologie; il en fut satisfait au début. Puis autre chose s'est produit. Roberto a confié à ses parents que son cousin Giorgio Carta (également adepte de la scientologie) lui demandait de l'argent. En effet: il y a deux jours, un magazine scientologue discutant de façon peu claire de l'investigation judiciaire était distribué devant le Palais de Justice
[par les scientologues, ndt]. Après la mort de Roberto, certains de ses amis ont confirmé les menaces qu'il avait subies. Il n'avait pas parlé à ses parents de l'argent donné à son cousin, pour une raison non établie.

Ayant rassemblé un dossier complet, la famille du jeune homme a demandé à son avocat de faire rouvrir l'enquète sur le suicide de son fils. L'inculpation d'incitation au suicide a été délaissée, tandis que celle d'extorsion est maintenue.

==================

Articles de presse antérieurs (italien ou anglais) sur l'affaire de Roberto: http://xenu.com-it.net/txt/cagliari2.htm. Le représentant local de la secte a écrit deux longues lettres aux journaux "L'Unione Sarda" et "La Nuova Sardegna"
http://xenu.com-it.net/txt/cagliari2.htm#p3 et
http://xenu.com-it.net/txt/cagliari2.htm#p5, disant que la scientologie est une religion, prétendant que l'organisation scientologue locale n'est pas liée à ce procès et qu'établir une relation entre l'affaire et la secte serait de la discrimination et de l'intolérance religieuses.


De plus, fin 2002, un site web contenant des "nouvelles troublantes" apparut, discutant à propos de la famille de Roberto, de ses avocats, du juge et du procureur:
http://web.tiscali.it/esti_ora/index.html. Vous pouvez imaginer qu'il y est question de "conspiration" contre la pauvre secte de scientologie, et bien sûr, le site de l'anti-sectaire italien "Martini" ALLARME SCIENTOLOGY, http://xenu.com-it.net ferait partie de ladite "conspiration", comme l'explique d'ailleurs la source fiable "Organisation On Dit Tout" http://www.tellitall.org/Leprove/scenes.html

Martini

**[ndt: ces dossiers scientologiques contiennent de nombreux détails extrèmement privés sur un scientologue et sont de facto accessibles à une grande partie des membres de la secte; ils sont ipso facto des documents publics, même si ce public est relativement restreint. A titre indicatif, la justice belge a refusé de les rendre à la secte et à ses membres, prétextant de violations de la vie privée].

NDT: L'incitation au suicide devrait être poursuivie selon moi, mais envers la secte elle-même, et non envers le cousin de la victime. En effet, on laisse croire ou l'on fait croire aux scientologues, parfois dès leur premier contact avec la secte, qu'ils sont en danger de suicide etc s'ils ne paient pas des services au mouvement. On leur fait même signer dans nombre de cas une déclaration disant qu'ils ne poursuivront pas la secte s'ils souffrent de leurs contacts dans la secte (cf ici)





According to the prosecutor, the suspect asked the boy 100 milions
(51,650.00 euros)

A seemingly unexplicable suicide: when Roberto jumped out of his
bedroom window, at the 5th floor of via Castiglione, he wasn't 20 yet.
It was Feb. 18th, 1997. Four months later his parents filed a
complaint: their son committed suicide - they claim - because he was
exasperated by the continuous requests of money of his cousin, with
whom Roberto shared the passion for Scientology.

Yesterday morning, Gup (preliminary hearing judge) Giovanni Lavena
indicted Giorgio Carta, 30 from Cagliari, with the charge of
extortion. According to the deputy prosecutor Guido Pani, the
defendant (represented by lawyers Luigi Concas and Guido Manca Bitti)
demanded [Roberto] almost 100 millions, threatening [him] to reveal
the confidences Roberto made during the meetings with Scientology
members. As for the other two indicted, Annamaria Cogoni, 44 from
Selargius and Massimiliano Longu, 30 from Cagliari (represented by
lawyer Pasquale Ramazzotti), the judge ordered the files to be
transferred to the prosecutor in order to have the charges specified.
Cogoni and Longu (both members of Scientology) are charged with
abetting: they'd helped Carta to evade the investigation, making
disappear Roberto's 8 "uditing", i.e. the Scientology files of the
young boy who committed suicide.

This last circumstance surfaced in a second time, from there the need
to reformulate the charges. Now the trial splits into two stumps:
infact Carta will be tried May 2nd next by the judges of the Court
first section, while the other two, if indicted, will be tried by the
monocratic court and the two proceedings could not be joined again.

According to Roberto's parents (who sued for damages in the criminal
prosecution, with lawyers Mario Canessa and Mariano Delogu) everything
started with the boy's Scientology enrolling, of which he was happy at
first. Then something happened. Roberto confided his father and mother
to be pressed by his cousin Giorgio Carta (he too a follower of the
"Mission of the Church of Scientology") with demands of money. By the
way: two days ago a magazine related to Scientology and speaking of
this investigation in a cryptic way was handed out for free in front
of the Palace of Justice. After Roberto's death, some of his friends
confirmed that the boy had been threatened: for any reason he had not
to talk of the money handed to his cousin.

After gathering a sheer dossier, Roberto's family asked the power of
attorney to reopen the investigation about their son's death. The
charge of suicide instigation dropped, while remains the one for
extortion.

==================
Note:
Following the previous media reports of Roberto's story
(http://xenu.com-it.net/txt/cagliari2.htm ), the local CoS
representative wrote "L'Unione Sarda" and "La Nuova Sardegna" two long
letters (http://xenu.com-it.net/txt/cagliari2.htm#p3 and
http://xenu.com-it.net/txt/cagliari2.htm#p5) claiming that Scn in a
religion and not speculators, that the local org is unrelated to the
proceedings and connecting the two means religious intolerance and
discrimination.

Moreover, in late 2002 a web site containing "disturbing news" about
Roberto's family, their lawyers, judge and prosecutor appeared on the
web http://web.tiscali.it/esti_ora/index.html . As you can imagine,
the proceedings are the usual conspiracy against the poor "cult" of
Scientology and of course, Martini (the undersigned) and "Allarme
Scientology" (my web site http://xenu.com-it.net) are part of the
conspiracy, as already stated by the reliable source "Tell it All Org"
(http://www.tellitall.org/Leprove/scenes.html ).

Martini



Retour sous index correspondant à ce type de texte : les horreurs, les morts

Retour Webpage