LE SECTICIDE
L'ANTI - SCIENTOLOGIE antisectes.net

 Les Scientologues enfoncent les lignes des protestataires

1e: les scientologues enfoncent les lignes des protestataires

2e: les critiques de la secte font une veillée funèbre aux chandelles
3e: Les manifestants remercient la police pour l'aide apportée
4e: Plans de la secte durant la veillée de protestation
5e: Autre cas étrange: scientologue internée et libérée
 

Publié dans le Tampa Tribune, 9 Mars 97
par Cheryl Waldrip

CLEARWATER - Une trentaine de protestataires se sont rassemblés face à l'église de scientologie samedi, attirant quelques trois cents scientologues voulant protester contre eux.

Pas de violences échangées, mais accusations et joutes verbales furent intenses, le scientologues accusant leurs critiques d'être des "violeurs d'enfants", des "drogués", des marchands de pornographie et des criminels.

Les critiques accusent l'église de la mort de la scientologue Lisa Mc Pherson en 1995.

Chaque protestatatire fut au moins entouré d'une demi-douzaine de scientologues ayant amené leurs propres pancartes, bloquant parfois les allées qui entourent le quartier général spirituel de l'église, l'ancien Hotel Fort Harrison.

Les scientologues essayèrent parfois de bloquer les pancartes des protestataires au moyen des leurs: "ça vous ennuyerait, d'ôter cette pancarte de ma figure?", demandait un critique - la scientologue lui rétorquant "ça vous ennuyerait, d'ôter votre figure de là?".

Un critique émit "La scientologie ne supporte pas la liberté de parole!", un scientologue répondant "C'est notre liberté de parole!"
 

Les critiques de l'église avaient des panneaux : "Le sang de Lisa Mc Pherson sur les mains de la scientologie" - "Bienvenue à Fort Homicide Hotel" - "Jonestown, c'était aussi une 'église'" [Jonestown: secte du Guyana, 930 'suicidés'] - "Combien d'autres mourront, Scientons?" - " Clair aujourd'hui, mort demain" - et "La Scientologie a tué Lisa".

L'un des critiques portait un masque "d'alien" et un habit bleu clair marqué "XENU" en travers de la poitrine. Les critiques disent que Xenu, dans la saga scientologue, est l'empereur extra-terrestre responsable du massacre de l'humanité, voici 75 millions d'années. Les scientologues avaient des pancartes "Bigots, fichez-le camp"; "Police de Clearwater: prenez donc les drogués" - "Les drogués, hors de Clearwater " - "Stoppez le crime, pas la religion" - Jeff Jacobsen, roi du porno" - "Plus de crimes de haine" -
Jacobsen est l'activiste arizonien qui avait organisé le meeting.

La famille Mc Pherson de Dallas a fait une déclaration de support en faveur du groupe de Jacobsen.

"Nous souhaitons exprimer à cette occasion nos remerciements sincères à l'aide et à la gentillesse mondiales que nous avons reçues, tandis que nous continuons à faire face à la mort tragique  de Lisa, qui aurait pu être évitée."

La famille de Lisa a déposé plainte pour homicide involontaire contre l'église. La Police enquète.
Durant la marche de protestation, l'église a organisé un "jour de prise de conscience des drogues" dans un bâtiment proche de Fort Harrison.  Les enfants y jouaient à Rambo, faisaient des poupées et affiches anti-drogues , au son d'un orchestre entonnant des airs genre "quelque part au delà de l'arc-en-ciel".

Les scientologues critiquaient les protestataires durant leur évènement.

"Ces types ne sont qu'un tas de cloportes jaillissant de dessous les cailloux; ils exploitent le nom de Lisa pour le bienfait d'une bigoterie quelconque", a dit Brenda Hubert, scientologue prétendant avoir été l'amie de Mc Pherson seize ans durant, et disant que l'église s'était occupée d'elle.

"Croire que qui que ce soit ici ait pu lui vouloir du mal n'est qu'un mensonge,"a dit Hubert.

Le scientologue Graig Barnes, disant avoir été ami de Mc Pherson pendant dix huit ans, a dit que "l'avènement de sa mort à trente-six ans ne méritait pas de prendre de  telles proportions."

"Combien meurent chaque jour sans qu'on les autopsie?" ..."et trouver ça bizarre ensuite..." ajouta Barnes.

Une autopsie a déterminé que Mc Pherson est morte d'un thrombus au Fort Harrison, où elle passa ses dix-sept derniers jours, thrombose due à déshydratation sévère et repos alité. Son corps amaigri portait des traces de coups. Le Médecin Légiste Joan Wood, du Comté de Pinellas-Pasco, a déterminé que les morsures aux mains étaient vraisemblablement le fait de cafards, qu'elle était dans le coma depuis 24 à 48 heures avant sa mort, qu'elle avait passé 5 à 10 jours sans boissons, et peut-être même les dix-sept jours de son séjour à Fort Harrison.

Les officiels de l'église ont trâité le Dr Wood de menteuse et dit qu'on prenait bien soin d'elle. Ils ont dit qu'elle était tombée malade le 5 Décembre et morte dans la soirée.

Je crois qu'elle est tombée malade et morte, a dit Benetta Slaughter, une scientologue qui supervisait Mc Pherson chez AMC Publishing - "il n'y a rien d'autre à dire; elle serait horrifiée de ce qui se passe; elle n'aimerait pas qu'on se soit servi de son nom pour attaquer l'église."

Jacobsen a dit que puisqu'elle était morte, il n'était guère possible de parler à sa place.

"Si elle avait survécu à tout cela, je pense savoir de quelle côté elle serait : pas celui de l'église, certes," a-t'il ajouté.

Quant aux accusations portées contre la personnalité des critiques, Jacobsen signala que le fondateur de la scientologie, Hubbard, enseigne à ses disciples comment maltraîter les critiques.

"L'idée, c'est de démolir la réputation de la personne qui donne de mauvaises nouvelles sur l'église".

A la tombée du jour, les protestaires ont tenu une veillée aux chandelles en mémoire de Lisa Mc Pherson.


LES CRITIQUES DE LA SECTE FONT VEILLEE AUX CHANDELLES
2 Mars - Tampa Tribune
par Cheryl Waldrip

CLEARWATER.

Au cours de son existence, Lisa Mc Pherson fut une jolie fille blonde, travaillant dur et adorant danser.

Morte, elle est  devenue un  symbole des critiques de la scientologie, dont quelques-uns tiendront veillée aux chandelles en sa mémoire, samedi soir à Clearwater.

Une trentaine de critiques se rassembleront au tribunal de la ville basse, à partir de 11 heures du matin. Ils projettent de protester pacifiquement jusqu'au soir. L'organisateur, Jeff Jacobsen, a dit que la soirée commencerait à 19 heures.

Ils devraient marcher autour de l'Hotel Fort Harrison, la mecque scientologique mondiale où Mc Pherson a trouvé la mort en Décembre 1995.

Jacobsen avait aussi organisé la marche de protestation anti-scientologique de Mars; il dit que le thème de l'année sera "Cessez de faire du mal aux gens, scientologie". Dans une déclaration qu'il a préparée, Jacobsen a dit que les protestataires s'occuperaient surtout des règlements de la sciento qui font à la fois du tort aux critiques et aux staffs de l'église.

Le porte-parole de l'église, Brian Anderson, dit que ces gens sont "les mêmes qui ont affaire à la police de Clearwater." " Ils viennent là pour supporter la campagne de haine bigote du Departement de Police de Clearwater contre l'église - la même que celle du début des années 80, en fait".

Anderson prétend que les manifestants se fichent de Mc Pherson.

"Ils veulent juste voir leur nom sur le journal, et fomentent la haine au sein de la société - jusqu'où sont-ils capables de tomber?"

Il dit que nombre d'entre eux ont des haches à déterrer contre la secte.

(para sauté)
Les officiels et avocats scientologues disent que le médecin légiste ment et que la police qui enquète mène depuis longtemps une vendetta contre la scientologie.

Ils disent que le décès de Mc Pherson peut provenir d'une infection foudroyante à staphilocoques. Wood a dit que le décès de Mc Pherson n'a pas été causé par une infection.  Les scientologues disent aussi que Mc Pherson a parlé à d'autres scientologues le jour de sa mort, qu'elle était donc consciente. Wood a dit que c'était médicalement impossible.

Jacobsen a créé un site Internet nommé "Mémorial Lisa Mc Pherson".


LES ORGANISATEURS REMERCIENT LA POLICE POUR L'AIDE  APPORTEE
 
Tampa Tribune, 12 mars 97
Par Cheryl Waldrip

CLEARWATER- Les organisateurs de la veille en faveur de Lisa Mc Pherson qui s'est tenue samedi, ont été "bousculés, insultés et tournés en ridicule"; ils ont remercié la Police de Clearwater pour son assistance qui leur a permis de rester en sécurité.

Dans un courrier daté de lundi, Jeff Jacobsen, l'organisateur de la veillée en mémoire de Lisa Mc Pherson a exprimé sa gratitude envers la police, indiquant qu'elle avait empèché que les participants soient assaillis par les supporters de l'église; plus d'une demi-douzaine de policiers avaient été délégués sur les lieux.

(paragraphes sautés)

"Alors que nous voulions une marche silencieuse, armés de nos chandelles - symboles de la vie écourtée de Lisa, nous avons été brusquement encerclés, bousculés, moqués et ridiculisés par une foule : vous serez intéressés de savoir qu'ils ont aussi éteint ces chandelles symboliques," dit la lettre de Jacobsen à la police.

"Si la police n'avait été présente, nous sommes convaincus que nous aurions été attaqués physiquement: cet abus froidement perpétré par l'église envers une commémoration paisible tenue en faveur d'un de ses propres membres est un indice supplémentaire de la cruauté et du manque de décence qu'on trouve dans l'église de scientologie.  Tous nos remerciements à la police diligente de Clearwater qui a su faire observer les droits des citoyens concernés."

Lorsqu'on a demandé au porte-parole de l'église de commenter cette lettre,  Brian Anderson a fourni une déclaration censée provenir des amis personnels de Lisa Mc Pherson. Ce document, qui qualifie les manifestants "d'hypocrites" n'identifie pas pour autant les amis de Mlle Mc Pherson.

"Nous connaissions très bien Lisa et savons qu'elle aurait été mécontente de la manière dont son décès est exploité par des gens qui n'ont eu aucun contact avec elle et n'étaient pas de ses amis, " dit le document, " leur prétendu intérêt envers elle - maintenant qu'elle est morte - est plus qu'hypocrite. Ils exploitent simplement son décès pour attaquer la religiuon qu'elle avait choisi."

La déclaration continue, disant "qu'ils n'auraient pas été des amis de son vivants, car elle n'aurait pas accepté qu'ils attaquent la scientologie. Ils désacralisent sa mémoire en parlant de ce qu'ils ignorent d'elle, et offensent ceux qui l'ont aimée.

[note du traducteur: on peut ajouter ici qu'ils l'ont tellement aimée qu'ils l'ont tuée, vraisemblablement sur un  principe du type 'qui aime bien châtie bien' - ou tout simplement parce que, en devenant scientologues de l'organisation des élites - la sea org - ils sont devenus de moins en moins sensibles  aux détresses de ceux qui les entourent, particulièrement lorsque ceux-ci ont exprimé le moindre désaccord envers Hubbard. Dans l'article précedent, on apprend que Lisa Mc Pherson était une belle fille adorant danser. Ce n'est pas le genre des scientologues, qui préfèrent sauver la planète au moyen de leur dérisoire plan de campagne contre leurs détracteurs, détracteurs dont la quasi-totalité sont d'anciens scientologues qui ne savent que trop bien de quoi il retourne.]

La trentaine de manifestants contre la secte fut rapidement entourée de quelques 300 scientologues pour les contrer. Ils ont néanmoins réussi à continuer leur marche une heure durant, autour du Fort Harrison, en dépit de l'opposition des centaines de scientologues cherchant à les en empècher. Chaque personne ayant un cierge était entourée de plusieurs supporters scientologues, certains les injuriant, d'autres leur posant des questions, d'autres leur bloquant le passage.


LES PLANS DE L'EGLISE DURANT LA VEILLEE DE PROTESTATION
Par Cheryl Waldrip,
Tampa Tribune, 8 Mars 97

CLEARWATER : Avez-vous jamais entendu dire qu'on organisât un concert au moment même d'une veillée solennelle en hommage à un mort?

Ou encore, que pensez-vous d'un concours d'animaux de compagnie pour faire face à une manif?

[ dans la même verve, durant le procès des scientologues à Lyon en Novembre 96, procès faisant suite au suicide de Patrice Vic (suite à son désespoir de ne pouvoir acheter 30000 F de 'services scientologiques' de suite), l'organisation lyonnaise avait élaboré une manifestation de moto trial...]

Une trentaine de manifestants protesteront au cours d'une veillée tenue face aux quartiers généraux spirituels de la scientologie ce soir à Clearwater.  Ils ont signalé leur plan à la police depuis plusieurs semaines; les scientologues ont déclaré au dernier moment qu'ils organisaient une journée anti-drogues.

Le porte parole Brian Anderson a dit que la manifestation scientologue  était prévue depuis longtemps et qu'il n'y avait pas à la déclarer à la police.

Shelor a dit que les représentants de l'église seraient peut-être 500 plus 150 enfants; un tract de l'église indique qu'il se tiendrait de 10 heures du matin à 21 heures, qu'il y aurait concours d'affiches, de danse, de boy scouts, un feu de camp, un concours de talents et un concours d'animaux de compagnie.

Dans les parages, les protestataires ont organisé une veillée aux chandelles en faveur de Mc Pherson, jeune femme scientologue de 36 ans décédée en 1995: sa mort fait l'objet d'une enquète judiciaire.

(paragraphes sautés)
Les membres de l'église disent que le Médecin légiste Wood est une menteuse, que Mc Pherson est morte d'infection à staphylos, qu'ils ont bien pris soin d'elle, et qu'elle a eu à boire et à manger durant son séjour chez eux. Ils disent que l'enquète policière fait suite à une longue campagne de harrassement et bigoterie contre eux.

Les évènements d'aujourd'hui devraient attirer les médias régionaux, nationaux et internationaux.

Jeff Jacobsen, l'arizonien qui organise la manifestation croit que l'église a voulu contrer au moyen de l'autre manifestation.

"Voilà une preuve de plus que l'église ne croit pas en la liberté de parole face aux critiques", nous a-t'il confié.

Anderson dit que "Jacobsen n'aime pas nos activités anti-drogues; s'il a un problème avec les messages anti-drogues, pourquoi milite-t'il, dans ce cas?"

Jacobsen a créé une page web sur Internet, dédiée à Lisa Mc Pherson.



(UN AUTRE CAS ETRANGE:)
La Scientologue placée en psychiatrie relachée
Publié le 3 Mars 1997
Sean Lengell, Tampa Tribune

CLEARWATER: Une femme emmenée par la police pour examen psychiatrique après avoir couru pieds nus depuis un bâtiment de l'église de scientologie et s'être jetée à leau dans le port de Clearwater a été libérée de l'hopital, a indiqué dimanche un porte-parole de l'église.

Un officier de police en patrouille avait aperçu cette personne sortant de l'ancien hotel Fort Harrison, en bas de la ville, d'où elle avait piqué un sprint, poursuivie par un garde de la sécurité scientologique.

L'officier a suivi la jeune femme pour lui porter secours, mais elle a continué à courir jusqu'à l'hotel Sandcastle, autre résidence scientologique. Elle a ensuite sauté dans le port de Clearwater, à un endroit où il y a très peu d'eau.

Comme cette personne semblait en détresse, la Police l'a fait admettre à l'Hopital Morton Plant au titre de la mise en placement d'office (Loi Baker), qui autorise ceci dans les cas où la personne présente un risque pour elle-même ou pour les autres.

Le Porte Parole de l'église, Brian Anderson, a dit que cette jeune femme du New Jersey, 36 ans, en visite avec ses enfants, était arrivée à l'hotel vendredi soir. Le lendemain à 5 h40, elle est sortie en disant qu'il y avait une urgence à l'hotel Sandcastle, a indiqué Anderson.

La jeune femme a demandé au garde s'il avait une voiture, mais comme il n'en avait pas, elle est partie en courant, a-t'il ajouté.

Le garde a appelé le Sancastle par radio pour les informer; il n'y avait apparamment pas d'urgence au Sandcastle; la jeune femme a dit ensuite aux officiels de la police qu'elle était bouleversée du fait de la mort  de son mari durant l'été.

Anderson a dit que l'église ne voyait pas d'objection à ce que la jeune femme reçoive un traîtement psychiatrique, disant qu'ici il s'agissait "d'une affaire privée".

"Je crois que l'usage du placement d'office n'était pas indispensable, puisqu'on l'a libérée ensuite," a dit Anderson.

La famille de la personne est arrivée dimanche et s'occuppe d'elle, a dit  Anderson. Il a nié que la jeune femme ait voulu quitter l'église.

"C'est une question stupide, elle voulait simplement aller dans un autre bâtiment."

L'incident s'est déroulé alors que la Police de Clearwater, le Procureur Général et le Département d'éxécution des Lois enquètent sur le décès de Lisa Mc Pherson, scientologue déclarée décédée dans un hopital du Comté de Pasco.

Dix-sept jours avant de mourir, Lisa Mc Pherson, 36 ans, fut impliquée dans un léger accident de la circulation; n'étant pas blessée, elle sortit de son véhicule et se déshabilla - un comportement étrange, dirent les policiers présents.

On l'emmena en ambulance au Morton Plant Hospital, où les médecins la placèrent en observation psychiatrique.

Les scientologues réussirent pourtant à persuader Mc Pherson de revenir avec eux, et l'hopital la libéra.

(paragraphe sauté)

 

 
 
 
 
 
 

back

Retour index général