La scientologie cache ses véritables intentions rapaces et virulentes

original anglais:

http://www.thetriangle.org/media/paper689/news/2005/07/08/SciTech/Scientology.Hides.Its.True.Greedy.Virulent.Intentions-961475.shtml?page=4

THE IRON SKEPTIC

Le sceptique d'acier


Aaron Sakulich
8 juillet 2005

Bien que je m'apprète à parler de la scientologie, je pourrais continuer à dire que je n'ai jamais abordé de chapitre religieux dans ces colonnes.

Je le dis, puisque la scientologie n'est pas une religion. Ce n'est qu'une grosse secte rampante, qui vous pique votre argent et vous tue, parfois. C'est L. Ron Hubbard, écrivain de sci-fi doté d'imagination qui a pondu cette religion science-fictive.

Attardons-nous un peu sur cet homme, Hubbard. En 1940, il a envoyé une lettre au FBI pour essayer de vendre un voisin nazi de la ""cinquième colonne" . Plus tard, il a pesté en disant que le FBI était truffé de communistes, il a prétendu que Richard Nixon avait expédié des gens pour engueuler ses secrétaires, et il a raconté que des tueurs lui ont enfoncé une aiguille électrifiée dans le coeur.

Je ne suis pas sûr de ce qu'il voulait dire, peut-être qu'on voulait lui provoquer un infarctus? Une autre fois, il a été arrèté pour chèque sans provision.

Mais c'est vrai que même un taré comme Hubbard aurait pu lancer un groupe supportable. Ce n'est pas le cas. La scientologie est complexe, mais la structure de base ressemblerait à ce qui suit: tout le monde a des problèmes. Certains sont dans la vie de chaque jour, d'autres proviennent des vies passées, et nous hantent. Pour s'en débarrasser, il faut des séances d'audition avec des scientologues. Après un nombre de séances, on va "monter sur l'échelle des tons". Si vous êtes quasi mort, vous montez à "apathie chronique", 0,05; puis colère, peur, chagrin, ennui, conservatisme et jusqu'à enthousiasme, à 4.0. Bien entendu, la plupart des gens sont vraiment bas sur l'échelle des tons et ne grimperont qu'avec l'audition et les cours de scientologie.

Pourquoi est-ce que ce serait tellement mauvais? Parce que ces séances ne sont pas gratuites. C'est un genre de système moderne d'indulgences : vous payez de plus en plus à la scientologie, et vous grimpez de plus en plus dans ses rangs. Est-ce que l'échelle des tons ne vaut vraiment rien? Certes, c'est un outil pour mesurer le bonheur. Voilà en gros ce qu'en dit Hubbard:


"Science de la Survie, Chapitre 21, colonne S, page 174 version française: Toute personne se situant au-dessous de 2.0 sur l'échelle des tons ne devrait avoir, dans une société intelligente, aucun droit civique."

Ca met mal à l'aise? Une autre citation hubbardienne:

"Il n'existe que deux solutions pour traîter les personnes à 2.0 ou en-dessous sur l'échelle des tons, et elles ne consistent pas à écouter leurs justidications ou à les raisonner. La première méthode consiste à les faire grimper sur l'échelle des tons en "dé-perturbant" une partie de leur théta [=vie], au moyen d'un des trois procédés valides; la seconde, de s'en débarrasser calmement et sans regret. (Science de la Survie, page 207, chapitre 27 -ndt: à la page suivante, Hubbard parle aussi d'effacer ces individus, ou de les mettre en quarantaine de la société].

.../... en bref, Hubbard explique ici que les gens qui n'atteindraient pas les standards fixés par la scientologie doivent être convertis ou mourir. Il penche donc vers l'élimination d'une importante partie de la population.

On trouve dans chaque religion des sectes qui pensent que leurs textes sacrés disent de tuer les infidèles, mais aucun des textes de ce genre que j'ai lus n'est aussi brutal et direct que celui d'Hubbard "Débarrassez-vous d'eux calmement et sans regrets". On ne tergiversera pas. Et cela amène à la question: "Est-ce que la scientologie a déjà agi en fonction de ces ordres?" La réponse est oui.

La scientologie a bel et bien tué des dizaines de gens. On peut en trouver un liste importante ici ou en anglais sur http://www.whyaretheydead.net. Ces morts sont dues à l'un de ces trois scénarios: meurtres directs, homicides ou suicides induits. Prenons le cas de Joseph Havenith: il est décédé au camp d'entraînement de la scientologie à Clearwater, Floride. Les scientos avaient déclaré qu'il était mort d'une attaque cardiaque à 60 ans. En fait, cet homme de 45 ans était mort ébouillanté dans une baignore - au point d'en avoir de la chair cuite.

Ou Lisa McPherson, toujours au même camp d'entraînement, en 1995. Elle avait passé la moitié de sa vie en sciento et voulait partir. Ils l'ont maintenue contre son gré au camp. En 17 jours, elle avait perdu 30 livres et mourut, laissant derrière elle un corps dénutri et couvert de bleus.

Les accusations d'homicide sont plus nombreuses. Les scientologues pensent que toute maladie est psychosomatique et refusent donc le traitement des leurs, par exemple dans le cas d'une personne ayant eu une crise d'épilepsie.

Karen Simon est une jeune anglaise qui "se pendit" dans des circonstances douteuses après avoir refusé de signer un contrat pour entrer dans la branche maritime de la scientologie. A l'époque, elle préparait un rapport très génant sur les activités de l'église.

Pius Keel avait 22 ans quand il écrivit à sa mère qu'il en avait marre de l'arnaque scientologue: ils lui avaient tout pris, avaient engagé d'importants prèts en son nom, le surendettant bien trop. Il se jeta sous un train. Les histoires de suicides pour échapper aux dettes sont nombreuses en scientologie, ainsi que les cas de gens se suicidant parce que la scientologie ne leur donne pas le rang qu'ils avaient payé.

On a eu des décès de ce genre aussi bien aux USA qu'en Angleterre, en Allemagne, en France, en Italie [ndt: et au Danemark, Russie...]. Il y pire encore: la façon dont ils traitent les enfants. Hubbard avait ainsi fait enfermer dans un cachot d'eau de mer une gamine de 8 ans pour "soigner sa surdité" (ndt: Bent Corydon, Hubbard, Messie ou cinglé). La scientologie n'est pas qu'un système de vol et de meurtre, c'est aussi un système molestant des enfants.

Non seulement la scientologie tue ses membres, mais elle n'a pas de respect pour ceux qui n'en font pas partie. Nous avons abordé le rève d'Hubbard d'élimination des gens en-dessous de 2.0 sur l'échelle des tons. Des membres de l'église ont aussi tiré sur des reporters et, au moins dans un cas, on avait donné l'ordre à certains de tirer sur des "voleurs de pommes" venant piquer dans un des fermes de la secte.

Il y a tellement à dire sur la scientologie que je n'ai pas la place ici. Si ça vous intéresse, jetez un oeil sur l'organisation maritime de l'église, qui navigue dans les eaux internationales. Ca vous paraît bizarre? Sûr, si vous apprenez qu'Hubbard y avait des gamines en jupes courtes qui l'habillaient et venaient répercuter ses ordres insensés à ses officiers et employés et que le fisc risquait de l'arrèter [ndt: partie rectifiée par le traducteur].

Nous entendrons probablement encore pas mal parler scientologie dans l'avenir, avec la sortie de la Guerre des Mondes, dont Cruise, scientologue, vient faire la pub dans tous les médias qu'il peut contacter.

Faites gaffe! A Hollywood, la scientologie a une branche spéciale pour cajoler les stars. Elle cache bien la vraie nature de l'arnaque et des méthodes mortelles. Peut-être que Cruise a fait des progrès grâce à cette méprisable secte - mais il est si loin des opérations véritables du groupe...

La scientologie n'est pas une science. Ce n'est pas une religion. C'est une abominable tentative d'un type pour encaisser du fric et se sentir supérieur aux autres. J'imagine qu'une autre citation de Hubbard suffira pour conclure:

"En résumé, un membre du personnel peut ne pas être inquiété pour un meurtre tant que ses statistiques de production grimpent, mais il ne peut pas même oser éternuer si elles baissent."






Aaron Sakulich est étudiant diplômé en ingéniérie des matériaux.

On peut l'atteindre à aaron.sakulich@thetriangle.org

 

Retour sous index correspondant à ce type de texte généraux

Retour Webpage