Message passé par un ponte d'OSA, les services secrets scientologiques, à divers scientologues. -

Une déclaration de guerre de la secte au gouvernement français et à ses législateurs.

RESUME POUR LES LECTEURS PRESSES:

Le service secret scientologue OSA conspire une fois de plus internationalement pour tenter d'obtenir d'autres condamnations publiques de la France, en particulier à propos de la façon dont elle traîte la secte scientologie.

Le service secret scientologique demande de l'argent aux membres de la secte afin d'envoyer de faux témoins (en fait, des chefs de sectes plus ou moins dangereuses) présentés comme des chefs religieux européens à des députés américains, les 25 et 26 avril.

Il s'agit bel et bien d'une nouvelle déclaration de guerre de la scientologie envers la France, un coup d'oeil au vocabulaire utilisé (front, bataille, invasion, champ de bataille) permettra de s'en rendre compte.

Version complète html:

http://www.antisectes.net/war-trevor.htm


Sujet: URGENT: de quoi nous avons besoin pour la Liberté Religieuse en France. Un Oxymoron.

[ndt: on ne peut comprendre où est ici l'oxymoron souligné par l'auteur, à moins d'imaginer que "France" et "Liberté religieuse" seraient totalement opposés]

Chers amis,

Je tiens à vous mettre au parfum quant à la situation française et à vous demander de l'aide. Mais laissez-moi vous rappeler en premier lieu le premier point du "Code de l'Honneur" [un des nombreux "codes " publiés par Hubbard, gourou de la secte, ndt]: "Ne laissez jamais tomber un camarade dans le besoin, le danger ou les ennuis". C'est parce que nos camarades européens font face à des problèmes que je vous l'ai rappelé. Merci par conséquent de faire suivre ce message à d'autres, après y avoir répondu.

Depuis la dernière croisade et le Marathon de l'année passée en France, bien des évènements ont eu lieu.
[ndt: la "croisade" en question était cette manifestation de quelques 1100 sectaires le 23 octobre 2000, Place de la Bastille]. Tout d'abord, nous avons lancé une critique externe et interne de la France, contre de la législation About-Picard proposée contre les minorités religieuses. Le point d'orgue de ces critiques peut se lire dans le 'méchant' Rapport annuel sur les droits de l'homme émis par le département d'Etat américain, le 26 février, [rapport qui critique une fois encore les français, avec de fausses données provenant de la désinformation essentiellement d'origine scientologue , ndt] ainsi que dans les enquètes engagées par le Comité des affaires légales du Parlement Européen à propos de discrimination religieuse française. Enfin, les religions majeures ont aussi rompu le silence et exprimé leur inquiétude.

Pas de doute sur le fait que la raison pour laquelle ce projet de loi n'ait pas passé immédiatement, réside dans notre travail de fond auprès des communautés inter-religieuses ou s'occupant des droits de l'homme. Et l'on me charge de vous faire savoir que votre aide à ce sujet a été très grandement appréciée.

Le climat est cependant encore très inquiétant en France.

Quel niveau d'inquiétude doit-on avoir?

Exemple: la semaine passée, l'Association des Editeurs Français, organisatrice de la foire aux livres de Paris, a refusé un stand à Bridge Publications [ndt: Bridge Publications est une société commerciale d'édition 100 % scientologue, et n'éditant que les ouvrages de la secte]. Par conséquent, une équipe d'enquèteurs a été envoyée pour rendre compte. L'équipe se composait de Hans Janitscheck, Président de la Société des Ecrivains des Nations Unies, de Bill Hanks, chef des écrivains de la Guilde des écrivains d'Harlem à New-York, et de Lord Mc Nair, anglais [ce Lord est un scientologue connu, ndt]. Lorsqu'il les aperçut, le responsable général de la Foire, qui travaille avec l'Association, ordonna à ses gardiens de les escorter (de force) hors de la foire. L'équipe a évidemment déposé plainte en justice, et utilise cet incident pour augmenter encore la pression sur la France vis à vis de sa censure évidente des ouvrages de L. Ron Hubbard.


Ensuite, c'est à dire le lendemain du refus de participation à la Foire et quatre jours seulement avant l'ouverture de la nouvelle Exposition
"Qu'est-ce que la Scientologie", il y eut d'autres harcèlements. La police française a mené des raids contre l'église de scientologie de Paris, le Centre des Célébrités de Paris, et les domiciles de nombre d'individus. Le raid faisait soi-disant suite à une plainte en justice antérieure, mais cela concernait en réalité une situation qui n'existait même plus. [à ma connaissance, il n'a pas été question de tout cela dans la presse française, généralement plutôt rapide à réagir sur la scientologie, ndt]

Aussi, en effet, la France est encore un sale pays. Et c'est un fait que le Parlement revient en séance après une interruption de six semaines, ce qui signifie que le projet de loi peut revenir sur le tapis à n'importe quel moment! Nous savons que certains Suppressifs [ndt: ce terme est hautement injurieux en scientologie, ndt, où il désigne des "ennemis de l'humanité"] du Parlement sont très actifs pour faire passer le projet de loi.

Les batailles
[sic] qui ne sont pas encore gagnées doivent s'engager sur bien des fronts et je vous signale ici un nouveau front [sic], et vous demande donc à nouveau votre aide.

Tandis que le champ de cette affaire est européen, c'est à Washington D.C. que se trouve le gouvernement le plus influent au monde.

La Fondation pour la Tolérance Religieuse, qui travaille avec le Département Droits de l'Homme d'OSA International [OSA: bureau des affaires secrètes scientologues, ndt], est une fois encore en première ligne pour défendre les droits de l'homme de toutes les religions.

Deux évènements essentiels se produiront les 25 et 26 avril [2001]. Le 25, une manifestation spéciale patronnée par l'association Internationale des Scientologues [IAS] se tiendra au Capitol Hill; on y entendra entre autre ce brillant médaillé de l'IAS, Chick Corea [ce musicien de jazz apporte son aide à la secte depuis fort longtemps, ndt]. Des représentants du Congrès et autres dignitaires américains ou européens feront parties des invités choisis.

Afin d'aider l'IAS et l'OSA, la Fondation pour la Tolérance religieuse prépare une autre manifestation le lendemain, à l'Eglise Fondatrice de Scientologie de Washington, DC, afin d'unifier les chefs religieux amricains et européens. Cela mobilisera ces autres religions, et les engagera dans l'action à l'encontre de la persécution religieuse européenne, qui a surtout lieu en France et en Allemagne. Et pour que ces chefs religieux membres de minorités religieuses de ces pays puissent aider, on les amènera en avion à Washington, pour qu'ils racontent leurs histoires personnelles.

[ndt: c'est ici l'essentiel de cette manifestation: la scientologie va faire voyager à ses frais des gens d'imùportance on ne peut plus mineure sur le plan religieux ou sectaire, comme le chef de Tabitha's Place, ou le chef du groupuscule "ITN" - Institut théologique de Nïmes. Ces soi-disant "chefs religieux" vont diffamer la France comme je les ai déjà entendus le faire lors de réunions similaires tenues en Europe, ce qui provoquera de nouvelles accusations calomnieuses de quelques responsables américains, et de nouvelles possibilités d'enquètes ou de critiques par des associations comme la Fédération d'Helsinki, qui ont partie liée avec les USA.]

Après le rassemblement, ces chefs religieux et les scientologues qui auront fait le voyage de Washington D.C, y compris un groupe momentané de "Croisés pour la Tolérance Religieuse" entraînés par nos soins - vous êtes invités à vous joindre à ces Croisés - rencontreront des représentants du Congrès et leur adjoints afin de les renseigner sur ce qui se passe en Europe. Pourquoi faire? Simplement, pour obtenir [qu'ils fassent passer] une Résolution du Congrès condamnant la persécution religieuse d'origine gouvernementale en Europe Occidentale, en particulier en France.

C'est donc ici le coeur de l'affaire.

Afin d'aider IAS et l'OSA, la Fondattion a d'urgence besoin de votre participation et de votre aide financière (et en fait, votre présence à Washington serait plus que bienvenue). Appelez la Fondation pour en savoir plus. Elle a lancé une campagne pour accueilir des membres. Ca ne coute que 400 dollars annuels [3000 F, ndt!], qui vous fourniront un avantage: être tenus au courant des dernières nouvelles du front [sic] de liberté religieuse.

Il va falloir de l'argent pour organiser ce type de choses et payer le voyage de ces chefs religieux vers Washington, les loger, organiser la manifestation et l'invasion
[sic] du Capitole qui s'ensuivra! [sic]


Je sais que les scientologues peuvent faire des dons pour de multiples secteurs, tous importants. Mais ici, il s'agit de quelque chose d'extraordinaire. Le destin de la religion en Europe est entre nos mains. Des évènements extraordinaires exigent des efforts extraordinaires. Aussi, même si vous donnez déjà à divers secteurs, envoyez aussi de l'argent à la Fondation. Achetez, renouvelez ou augmentez votre adhésion, ou faites une donation. S'il vous plaît, quel que soit le montant, appelez-les aujourd'hui, dites que vous avez lu cet e-mail, et offrez votre aide.

Vous pouvez nous joindre à Los Angeles, au 323 661 1196. Appelez, et expédiez votre don à la Fondation pour la Tolérance Religieuse, 1332 L.Ron Hubbard Way, Los Angeles, Californie 90027.

Merci de votre attention, et s'il vous plaît, faites passer ce courrier à vos amis.

Sincèrement,
Trevor Meldal-Johnsen



Note personnelle à ceux qui nous connaissent, ma femme française Corinne, qui fut la porte-parole de la Croisade Marathon en France l'an passé, est devenue citoyenne américaine la semaine dernière! Elle estimait ne plus pouvoir apporter son allégeance à la France en raison des actions suprpessives de son gouvernement envers notre religion et d'autres minorités. Aussi est-elle vraiment satisfaite et fière d'être américaine. Mais elle désire néanmoins continuer à ouvrir les yeux de la France et à inverser la trajectoire à reculons, car il faut vraiment y parvenir. Sur cette petite planète, nous ne pouvons pas laisser les Suppressifs prendre le contrôle où que ce soit, et moins encore, là où notre présence est vraiment forte. La France est donc un autre champ de bataille où nous pouvons et devons rester debout. [sic]